Skip to main content

L’achat d’une voiture d’occasion peut s’avérer être un véritable défi. Il est essentiel de connaître vos besoins, de fixer un budget et de vérifier méticuleusement l’état du véhicule. De l’inspection visuelle à la vérification de l’historique du véhicule, chaque étape est cruciale pour faire un choix judicieux. Suivez nos dix conseils pour vous guider dans cette démarche et éviter les mauvaises surprises.

1• Comprendre vos besoins avant l’achat

Citadine, SUV, thermique, électrique… Il y a du choix ! C’est la raison pour laquelle il faut identifier précisément vos besoins : c’est la pemière étape essentielle pour acheter une voiture d’occasion. Posez-vous ces questions :

  • Quel est l’usage principal du véhicule (quotidien, loisirs, travail) ?
  • Quel est le nombre de places souhaité ?
  • Quel est l’espace de chargement nécessaire ?
  • Quel type de carburant préféré (essence, diesel, hybride, électrique) ?
  • Quel est le type de transmission (manuelle ou automatique) ?

Répondre à ces questions vous permettra de cibler les modèles de véhicules qui correspondent à vos attentes et d’éviter les mauvaises surprises après l’achat.

2• Déterminer votre budget

Pour déterminer votre budget, il faut prendre en compte plusieurs aspects.

Premièrement, déterminez le montant que vous êtes prêt à dépenser pour l’achat proprement dit du véhicule. N’oubliez pas que ce prix initial ne doit pas dépasser votre capacité financière.

Ensuite, estimez les coûts supplémentaires liés à la possession d’une voiture. Parmi eux :

  • Les frais d’entretien : ils varient en fonction du modèle de voiture. Un véhicule haut de gamme ou très ancien peut nécessiter un entretien plus coûteux.
  • L’assurance : selon la formule choisie (au tiers, tous risques…), le coût de l’assurance peut varier.
  • Le carburant : plus une voiture est gourmande en carburant, plus son coût d’utilisation sera élevé.
  • Les frais d’immatriculation : ils dépendent de la puissance fiscale du véhicule et de la région où vous résidez.

Enfin, n’oubliez pas de prévoir une marge pour les éventuelles réparations imprévues. C’est un élément souvent négligé, mais qui peut avoir un impact significatif sur votre budget.

3• Choisir le type de véhicule : essence ou électrique?

Avantages d’une voiture électrique

L’achat d’une voiture électrique d’occasion présente plusieurs avantages :

  • Impact environnemental : Les voitures électriques ne produisent pas d’émissions de gaz à effet de serre.
  • Entretien : L’entretien d’un véhicule électrique est généralement moins coûteux, car il n’y a pas de vidange à faire et les pièces d’usure sont moins nombreuses.
  • Confort de conduite : Les voitures électriques offrent un démarrage rapide et silencieux, sans vibrations

Avantages et inconvénients d’une voiture à essence

Les voitures à essence ont aussi leurs propres avantages et inconvénients.

Parmi les avantages, on peut citer :

  • Coût initial moins élevé : Les voitures à essence sont généralement moins chères à l’achat par rapport aux voitures électriques ou diesel.
  • Flexibilité : Les stations-service proposant de l’essence sont plus nombreuses, ce qui facilite les longs trajets.

Cependant, elles comportent aussi des inconvénients :

  • Impact environnemental : Les voitures à essence émettent des gaz à effet de serre, contribuant au réchauffement climatique.
  • Consommation de carburant : Les voitures à essence consomment généralement plus de carburant que les voitures diesel.

Comment choisir entre essence et électrique?

Pour choisir entre un modèle essence et un modèle électrique, plusieurs facteurs sont à considérer.

  • Votre utilisation quotidienne: pour des déplacements urbains courts, une voiture électrique peut être plus économique et pratique. Pour des déplacements plus longs ou réguliers sur autoroute, une voiture à essence peut être plus adaptée en raison de son autonomie supérieure.
  • Votre budget: bien que plus chères à l’achat, les voitures électriques peuvent s’avérer plus économiques à l’usage en raison de leur coût d’entretien moindre et du prix inférieur de l’électricité par rapport à l’essence.
  • Votre accès à une borne de recharge: posséder une voiture électrique nécessite d’avoir accès à une borne de recharge, que ce soit à votre domicile ou à proximité.
  • Votre sensibilité écologique: si la réduction de votre empreinte carbone est une priorité, une voiture électrique est une option à privilégier.

Il est donc essentiel de prendre en compte l’ensemble de ces facteurs pour faire un choix éclairé entre une voiture essence et une voiture électrique.

La question du kilométrage annuel

Le kilométrage annuel d’une voiture d’occasion peut influencer significativement votre décision d’achat. En moyenne, une voiture essence parcourt environ 15 000 km/an et une voiture diesel 22 000 à 25 000 km/an. Toutefois, ce chiffre est à adapter en fonction de l’utilisation que vous comptez en faire.

Si vous envisagez de parcourir plus de 20 000 km par an, il pourrait être plus judicieux de se tourner vers une voiture d’occasion affichant un kilométrage relativement faible. Par contre, pour une utilisation occasionnelle, vous pouvez vous permettre une voiture avec un kilométrage plus élevé.

Il faut aussi garder en tête que le kilométrage a une incidence sur la valeur de revente d’une voiture. En général, une voiture essence devient plus difficile à revendre une fois qu’elle a atteint les 120 000 km, tandis que pour une voiture diesel, ce seuil est généralement de 150 000 km.

4• Où acheter : particulier, garage ou concessionnaire ?

Acheter chez un particulier : les formalités à connaître

L’achat d’une voiture d’occasion à un particulier nécessite de respecter certaines formalités administratives. Voici les étapes clés à suivre :

1. Récupérer les documents nécessaires : Le vendeur doit vous remettre plusieurs documents, dont la carte grise du véhicule, le certificat de non-gage (ou certificat de situation administrative), et le procès-verbal du dernier contrôle technique si le véhicule a plus de 4 ans.

2. Établir un certificat de cession : Ce document, signé par les deux parties, atteste du transfert de propriété du véhicule.

3. Demande de carte grise : Après l’achat, vous devez demander une nouvelle carte grise à votre nom. Cette démarche s’effectue en ligne sur le site de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS).

Il convient de vérifier attentivement tous ces documents pour s’assurer de la régularité de la transaction.

Acheter dans un garage : les garanties offertes

L’achat d’une voiture d’occasion auprès d’un professionnel comme un garage offre des garanties supplémentaires par rapport à l’achat à un particulier. Tout d’abord, il y a la garantie légale de conformité qui, depuis une réglementation européenne du 1er janvier 2022, est étendue de 6 mois à 1 an. Cette garantie couvre les défauts de conformité qui surviennent dans les 12 mois suivant l’achat.

Ensuite, le garage est tenu de proposer une garantie minimum de 3 mois couvrant les éventuels défauts de conformité.

Il se peut également que vous bénéficiiez de la garantie constructeur si le véhicule est récent. Sa durée varie en fonction de la marque et du modèle du véhicule.

Enfin, une garantie commerciale ou une extension de garantie peut être proposée par le vendeur. Celle-ci est généralement contractuelle et sa durée est fixée entre 6 et 12 mois. Elle a pour but de couvrir certains défauts et certaines pièces défectueuses.

Acheter en concession : une option plus sécurisée?

L’achat d’une voiture d’occasion auprès d’une concession peut offrir une sécurité supplémentaire pour l’acheteur. En effet, les véhicules proposés par les concessionnaires sont généralement révisés et reconditionnés avant la mise en vente, ce qui garantit leur bon état.

Au-delà de cela, les concessions offrent souvent :

  • des garanties supplémentaires : en plus des garanties légales, certaines concessions peuvent proposer des garanties commerciales étendues, assurant ainsi une couverture plus complète.
  • un suivi après-vente : une concession assure un suivi après l’achat, ce qui peut être un véritable plus en cas de problèmes techniques.
  • des conseils personnalisés : les conseillers en concession sont là pour vous guider dans votre choix et vous aider à trouver le véhicule qui répondra le mieux à vos besoins.

Enfin, la concession vous permet d’avoir un large choix de modèles.

5• La vérification du véhicule avant l’achat

La vérification du véhicule est une étape cruciale dans l’achat d’un véhicule d’occasion. Il est recommandé d’examiner le véhicule sous tous ses aspects, de la carrosserie au moteur, en passant par l’intérieur.

Commencez par l’extérieur du véhicule. Recherchez des signes de réparations antérieures comme des différences de teinte sur la carrosserie ou des traces de mastic. Vérifiez aussi l’état des pneus et des trains roulants.

Ensuite, passez à l’intérieur du véhicule. Assurez-vous que les sièges sont en bon état et que toutes les commandes du tableau de bord, comme les phares, feux, désembuage et climatisation, fonctionnent correctement.

L’essai routier est également crucial. Cela permet de détecter d’éventuels problèmes avec le moteur, la boîte de vitesses, l’embrayage ou la direction. Soyez attentif aux bruits et odeurs suspects qui pourraient indiquer un problème.

N’hésitez pas à demander l’aide d’un professionnel si vous avez des doutes. Le prix de cette intervention pourrait être largement compensé par les économies réalisées sur un véhicule présentant des défauts cachés.

6• Quels documents vérifier lors de l’achat?

Papiers à vérifier lors d’un achat entre particuliers

Lors d’un achat entre particuliers, plusieurs documents sont à vérifier pour garantir la légalité de la transaction et l’état du véhicule.

  • Certificat d’immatriculation : Ce document, communément appelé « carte grise », prouve que le véhicule est bien enregistré. Vérifiez que les informations présentes correspondent à celles du véhicule (marque, modèle, numéro de série).
  • Certificat de cession : Il atteste du transfert de propriété du véhicule du vendeur à l’acheteur. Assurez-vous qu’il est correctement rempli et signé par les deux parties.
  • Procès-verbal du contrôle technique : Pour les véhicules de plus de 4 ans, un contrôle technique de moins de 6 mois est obligatoire. Ce document donne un aperçu de l’état général du véhicule.
  • Certificat de situation administrative : Aussi appelé « certificat de non-gage », il garantit que le véhicule n’est pas gagé et qu’il peut être vendu.
  • Carnet d’entretien et factures: Ils permettent de vérifier le suivi des entretiens et les éventuelles réparations effectuées sur le véhicule.

Ces papiers sont essentiels pour assurer une transaction sereine et sécurisée, il est donc important de prendre le temps de les examiner attentivement.

Papiers à vérifier lors d’un achat en garage ou en concession

Lors d’un achat en garage ou en concession, les documents à vérifier sont globalement les mêmes que pour un achat entre particuliers, avec toutefois quelques spécificités.

  • Contrat de vente : Ce document atteste de la transaction entre le vendeur et l’acheteur. Il doit inclure les informations sur le véhicule, le prix de vente, les conditions de paiement et de garantie.
  • Facture d’achat : Elle doit être fournie par le professionnel. Elle reprend les informations du contrat de vente et fait office de preuve d’achat.
  • Document d’identification du vendeur : Il permet de vérifier que la personne ou l’entité qui vend le véhicule est bien celle qui est indiquée sur le contrat de vente.

Il est également recommandé de demander un historique complet du véhicule. Ce document, souvent disponible auprès des professionnels, permet d’avoir un aperçu détaillé de l’entretien du véhicule, des réparations effectuées et des éventuels accidents.

L’importance du carnet d’entretien

Le carnet d’entretien a une place prépondérante dans l’évaluation d’un véhicule d’occasion. Ce dernier permet de certifier le suivi des révisions et des potentielles réparations, en conformité avec les recommandations du constructeur.

Il est donc un gage de fiabilité et de transparence, offrant un aperçu précis de l’historique du véhicule. Sa présence peut d’ailleurs augmenter la valeur du véhicule lors de la revente.

Il est recommandé de vérifier :

  • Les dates et les kilométrages des révisions.
  • Les interventions effectuées et les pièces remplacées.
  • Les éventuels changements de propriétaires.

Un carnet d’entretien incomplet ou absent peut soulever des interrogations sur l’entretien réel du véhicule et potentiellement cacher des coûts de réparation futurs.

7• Astuce : le meilleur mois pour acheter une voiture d’occasion

Le timing est un facteur crucial dans l’achat d’une voiture d’occasion. De manière générale, les mois de décembre et janvier sont considérés comme les plus propices à l’achat. En effet, durant cette période, la concurrence est moindre et l’offre reste stable, offrant davantage de choix et de possibilités de négociation.

Par ailleurs, les mois de mars et septembre sont également intéressants. Ces périodes correspondent souvent à un renouvellement des gammes de véhicules, incitant les concessionnaires à se séparer de leurs anciens modèles.

Cependant, ces tendances peuvent varier en fonction des spécificités locales et des conditions du marché. Il est donc toujours recommandé de rester à l’affût des bonnes affaires tout au long de l’année.

8• Comment savoir si la voiture est une bonne affaire ?

Pour savoir si une voiture est une bonne affaire, plusieurs éléments sont à prendre en compte.

Premièrement, le prix du véhicule doit être comparé aux tarifs du marché pour le même modèle et avec un kilométrage similaire. L’étude de la cote Argus peut être utile dans cette démarche.

Ensuite, il est conseillé de se renseigner sur l’historique du véhicule, notamment en vérifiant son carnet d’entretien et en demandant des factures qui prouvent les entretiens et réparations effectués.

Il faut aussi prendre en compte le type de vendeur. Acheter à un particulier peut permettre de faire une bonne affaire, mais acheter à un professionnel offre généralement plus de garanties.

Enfin, ne négligez pas l’essai du véhicule. Un essai routier et une inspection mécanique peuvent révéler des problèmes potentiels. Si vous ne vous y connaissez pas en mécanique, n’hésitez pas à faire appel à un expert pour vous accompagner.

Voici quelques points à vérifier lors de l’essai de la voiture :

  • Le démarrage du véhicule
  • Les bruits et odeurs suspects
  • Le fonctionnement du moteur, des freins, des amortisseurs, de la boîte de vitesses, de l’embrayage et de la direction
  • Le bon fonctionnement des équipements électroniques (fenêtres électriques, rétroviseurs, système audio, climatisation…).

Souvenez-vous qu’une bonne affaire ne se limite pas à un prix attractif, mais doit également prendre en compte l’état et la fiabilité du véhicule.

9• Les critères à considérer pour choisir votre voiture d’occasion

L’année de mise en circulation

L’année de mise en circulation, également connue sous le terme de millésime, peut avoir une incidence significative sur la valeur et la fiabilité d’une voiture d’occasion.

Généralement, plus une voiture est récente, moins elle a subi d’usure et de potentielles réparations, ce qui peut se traduire par des frais d’entretien réduits. Néanmoins, une voiture récente se déprécie rapidement lors de sa première année de mise en circulation, perdant entre 15 et 30% de sa valeur.

Pour déterminer l’année de mise en circulation, il suffit de consulter le certificat d’immatriculation (ou carte grise) du véhicule. C’est une information cruciale à vérifier avant l’achat, car elle peut influencer le prix du véhicule et son coût d’entretien futur.

Le kilométrage du véhicule

Le kilométrage d’un véhicule représente la distance totale qu’il a parcourue depuis sa première mise en circulation. Il est directement lié à l’usure et à la dégradation du véhicule. Un kilométrage élevé peut signaler une usure plus importante des pièces mécaniques et une probabilité accrue de réparations futures.

Selon le type de motorisation, une voiture d’occasion fait en moyenne 15 000 km/an pour un moteur essence et 25 000 km/an pour un moteur diesel. Un écart important par rapport à cette moyenne peut justifier un ajustement du prix.

Il est recommandé de vérifier le kilométrage affiché sur le compteur lors de l’achat. En France, environ 9,6% des compteurs sont trafiqués. Comparez ce chiffre avec l’historique d’entretien du véhicule pour détecter d’éventuelles anomalies.

Enfin, notez qu’un kilométrage faible n’est pas toujours synonyme de bon état. Une voiture d’occasion qui a peu roulé peut avoir été mal entretenue ou stockée dans de mauvaises conditions.

L’état général de la voiture

L’état général de la voiture est un élément déterminant dans votre choix. Il convient de l’inspecter soigneusement, en commençant par l’extérieur. Regardez la carrosserie : des traces de rouille, des bosses ou des rayures peuvent révéler des accidents antérieurs. Inspectez aussi les pneus pour vérifier leur usure.

L’intérieur de la voiture mérite également une attention particulière. Assurez-vous du bon fonctionnement des éléments tels que les vitres électriques, les sièges, le tableau de bord, et le système de climatisation.

Enfin, l’état du moteur est un point crucial. Des fuites d’huile, une courroie de distribution usée ou des bruits inhabituels peuvent signaler des problèmes mécaniques. Une visite chez un mécanicien pour une inspection plus détaillée peut être une bonne idée.

  • Carrosserie : recherchez des signes de rouille, bosses, rayures
  • Pneus : vérifiez l’usure
  • Intérieur : vérifiez l’état et le fonctionnement des équipements
  • Moteur : recherchez des fuites d’huile, une courroie de distribution usée, des bruits étranges

Pour une évaluation complète, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

N’oubliez pas que l’état de la peinture peut également révéler des informations précieuses. Des nuances de couleur peuvent indiquer des retouches récentes, possiblement liées à des réparations suite à un accident.

10• Conseils pour négocier le prix de la voiture

Négocier le prix d’une voiture d’occasion nécessite une préparation méticuleuse. Voici quelques conseils pour vous aider dans cette démarche.

  • Connaître le marché : Avant de négocier, informez-vous sur le prix du marché pour le modèle que vous envisagez. Comparez les offres similaires pour avoir une idée du tarif moyen.
  • Préparer vos arguments : Si vous repérez des défauts ou des problèmes sur le véhicule, utilisez-les comme arguments pour négocier le prix. Il peut s’agir de l’état des pneus, de la carrosserie, de l’entretien du véhicule, ou encore du kilométrage.
  • Ne pas montrer trop d’enthousiasme : Si le vendeur perçoit trop d’intérêt de votre part, il peut être moins enclin à négocier le prix. Gardez votre calme, et montrez-vous patient et déterminé.
  • Proposer un prix inférieur : Proposez un prix inférieur à celui que vous êtes réellement prêt à payer. Cela vous laisse une marge de manœuvre pour la négociation.
  • Demander des services supplémentaires : Si le vendeur refuse de baisser le prix, vous pouvez demander à inclure des services ou équipements supplémentaires dans le prix de vente.

Bonus• Acheter votre voiture chez HESS Automobile

Si vous choisissez d’acheter votre voiture d’occasion chez HESS Automobile, voici quelques informations utiles à connaître. Le groupe est reconnu pour son large éventail de véhicules de toutes marques.

  • Choix varié : Avec plus de 3000 véhicules proposés, vous avez de grandes chances de trouver le modèle qui correspond à vos attentes.
  • Garanties : Les véhicules vendus par HESS Automobile sont révisés et garantis, pour plus de sécurité.
  • Fiabilité : HESS Automobile est un acteur reconnu de la distribution automobile, ce qui témoigne de son sérieux et de sa fiabilité.

N’oubliez pas de consulter les avis des clients pour vous faire une idée précise de leur expérience d’achat chez HESS Automobile.

Parcourez notre stock de véhicules d’occasion

Close Menu

Depuis sa création en 1946, HESS Automobile vous aide à trouver votre auto neuve ou d’occasion